La Chine invente le bus du futur !



C'est un bus étonnant qui va surplomber la circulation automobile tout en empruntant la même voie. Il va permettre de réduire à la fois les embouteillages, les nuisances sonores et la pollution.
Enfin, il transportera près de 1200 à 1400 passagers simultanément tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre de 2 640 tonnes par an.
Ce système innovant devrait ainsi permettre de réduire de près de 30% les embouteillages sur les axes principaux, atténuant ainsi les problèmes de circulation dans les grandes agglomérations chinoises.
Une solution pratique pour un pays où les véhicules individuels sont de plus en plus nombreux et les embouteillages de plus en plus fréquents, à l'image du “plus grand embouteillage du monde” que connu Pékin en 2010.
Un immense embouteillage de 100 km de long a bloqué une autoroute du nord de la Chine pendant presque 2 semaines du 14 au 27 août 2010.
D'une hauteur de 4,5 mètres sur 6 de large, ce bus circulera à califourchon au dessus des voitures présentes sur la route.
Par ailleurs, il devrait s'avérer très économe en énergie : 860 tonnes de carburant pourrait être économisées par an.
Au-delà de cet avantage majeur, le bus fonctionnera à l'énergie électrique rechargée par des panneaux solaires, ce qui permettra de réduire les émissions de carbone, argument de poids à l'heure où le thème de l'écologie prend de plus en plus d'importance.
Cet engin futuriste, d'une capacité de 1 200 à 1 400 personnes, se déplacera à une vitesse moyenne de 40 km/h, et pourra atteindre 60 km/h selon la société chinoise. Affaire à suivre sachant que les premiers tests se dérouleront dans le quartier de Mentougou à Pékin, où les travaux pour installer les 186 premiers kilomètres de ligne ont commencé à la fin de l'année 2010.