Cosmétiques : la fin des tests sur les animaux


COSMÉTIQUES : LA FIN DES TESTS SUR LES ANIMAUX

Le 11 mars dernier l’interdiction totale de tester sur les animaux les produits cosmétiques est rentrée en vigueur ! Après plusieurs années de lutte, les associations de protection animale peuvent se réjouir.


C’est une véritable onde de choc qui vient de secouer les acteurs de l’industrie de la cosmétique. Depuis le 11 mars, l’Union Européenne interdit complètement tous les tests effectués sur les animaux pour les besoins de la cosmétique. De ce fait tous les 27 pays composant l’Union Européenne se voient interdire de commercialiser des produits ayant été testés en amont sur des animaux. Cette loi concerne également les distributeurs. Peu importe le lieu où les tests ont été réalisés, chaque produit de cosmétique qui ne respecte pas cette loi ne sera pas commercialisé !

Les marques de cosmétique devaient déjà depuis 2009 se soumettre au respect de cette loi cependant des exceptions perduraient. Par exemple pour des tests de toxicité, responsables des cancers, les industries pouvaient encore faire des expériences sur les animaux. Afin de développer des solutions alternatives, la Commission Européenne prévoit d’accentuer la recherche. De 2007 à 2011, elle a déjà dépensé 310 millions de dollars dans la recherche en la matière.

Loin de se satisfaire de cette loi, les grands acteurs de l’industrie cosmétique n’hésitent pas à afficher leur position dans les médias. Le groupe Cosmetics Europe, qui regroupe 4000  marques, déclare que cette interdiction « ignore le fait que la science n’est pas encore prête à combler le manque de connaissances et que les alternatives aux tests sur les animaux ne répondent pas à toutes les questions de sécurité ».

À l’inverse, plusieurs marques de cosmétique ont dès leurs débuts fait le choix de ne pas faire tester leurs produits sur des animaux. Surya Brasil, Nutrimetics, BComBio font partie de ces marques engagées dont l’une des valeurs premières est le respect envers les animaux.

Si les grandes marques sont offusquées de cette nouvelle mesure, les défenseurs des animaux pour leur part, eux se réjouissent. L’association Peta, très active dans les pays anglo-saxons a ainsi déclaré «C'est un beau jour pour les animaux, pour les consommateurs, pour la science ainsi que pour l'industrie de la beauté». 

23 avril 2011 à Paris, manifestation en faveur de la protection animale
Source photo : Eléonore Giraud 


Il faut dire qu’il y a plus de vingt ans les associations de protection animale ont débuté la lutte contre les tests sur les animaux et recevaient le soutien de personnalités telles que Paul Maccartney, Joaquin Phoenix, ou Pamela Anderson, leur permettant d’accéder à une couverture médiatique plus importante. 

L’actrice et mannequin Jessica Jane Clement pour une campagne de la Peta


Bien que cette nouvelle interdiction représente une grande avancée, la lutte pour la protection animale est loin d’être terminée ! Les conditions d’élevage pitoyables et l’utilisation de la fourrure restent toujours d’actualité. 


ELODIE T.