GASPILLAGE ALIMENTAIRE : FLÉAU MONDIAL


Des récentes études ont démontré que plus de la moitié de la nourriture produite dans le monde est gaspillée. Près de 2 milliards de tonnes d’aliments sont jetées à la poubelle chaque année. La France n’est pas en reste et contribue allègrement à ces données alarmistes !

Début janvier une étude de l'Institution of Mechanical Engineers révélait les chiffres du gaspillage alimentaire au niveau mondial. Près de la moitié de la nourriture produite mondialement finit à la poubelle. Un constat édifiant quant on sait que de nombreux pays luttent encore contre la malnutrition ! Sur les 4 milliards de tonnes de nourriture produite 1,2 à 2 milliards n’arrivent jamais dans l’assiette du consommateur.

L’étude,  "Global Food: Waste Not, Want Not", a identifié les sources du gaspillage alimentaire et pointe du doigt deux responsables : les consommateurs et les industries de l’agroalimentaire. Le comportement des consommateurs favorise le gaspillage alimentaire. Ils ont en effet tendance à jeter les produits non esthétiques, à acheter en trop grande quantité notamment par l’intermédiaire des offres promotionnelles et sont de manière générale mal informés des normes DLC et DLUO*. 

Mises également en accusation, les industries agroalimentaires sont elles responsables d’utiliser une trop grande quantité d’eau pour faire pousser les fruits et légumes, de gâcher les terres et les ressources énergétiques.  

Les déchets alimentaires des géants de la distribution américaine.
Source photo : http://futureofschaumburg.wordpress.com
Le gaspillage alimentaire est une problématique majeure qui touche un grand nombre de pays. En France, force est de constater que le phénomène s'accentue d'année en année.  Les Français ont bien conscience de ce problème. Une étude SOFRES d’octobre 2012 montre que  54% des Français pensent qu’il est très important de réduire leurs déchets alimentaires.  Une prise de conscience importante quant on sait que 21% des produits que nous achetons ne seront jamais consommés. 5,6 millions de tonnes d’aliments finissent à la poubelle alors qu’ils sont encore consommables. Au final un habitant jette près de 90 kilos d’aliments par an dont 7 kilos d’aliments encore emballés. Les foyers perdent environ 450 € par an à cause d’un gaspillage alimentaire excessif.

Certaines régions de France cèdent plus facilement au gaspillage alimentaire. L’île de France et Paris jettent114,5 kilos d’aliments par an et par habitant. Le Limousin, le Poitou-Charentes et le Rhône-Alpes sont les régions qui gaspillent le moins d’aliments avec seulement 66,8 kilos d’aliments par an et par habitant.


Soucieux de cette crise alimentaire, le gouvernement français s’est fixé comme objectif de réduire de 50% d’ici 2025 le gaspillage des biens alimentaires. Les ministères de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt ont élaboré l’opération « Manger c’est bien, jeter ça craint » afin de sensibiliser le public. Un pacte national contre le gaspillage est attendu pour le printemps prochain.



L'opération "manger c'est bien, jeter ça craint !" réponse du gouvernement face au gaspillage alimentaire
Source photo : http://www.24hsante.com


* Désignent la date limite de consommation et la date limite d'utilisation optimale. 

Elodie T.