Pop up store équitable à Paris #ChezMax #MaxHavelaarFrance



L'association de solidarité internationale, Max Havelaar France qui représente sur le territoire français le mouvement international Fairtrade, et garantit les conditions commerciales les plus justes aux producteurs d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie...lance un pop up store équitable à Paris 10e, du 9 au 25 mai 2015 et une campagne de sensibilisation....




Pendant cette quinzaine, Max vous fera découvrir les filières du commerce équitable dans ce lieu éphémère.
Chaque jours différentes animations originales, où pédagogie et émotions seront au rendez-vous, telles que : "Le tour du monde du cacao" ou "La route du rhum équitable" ou encore  d'autres ateliers dégustations. 
Mais, en plus des animations Max vous propose aussi d'assister à des débats autour du coton équitable, de partager avec des producteurs du Sud ou encore avec des associations telles que Green Peace... 
Et bien-sur, des journées sont réservées aux enfants avec notamment des goûters équitables pour les sensibilisés dès le plus jeune âges !



#ThePowerOfYou ! La campagne menée en parallèle à pour but de nous faire réfléchir sur nos achats du quotidiens, en tant que consommateurs nous sommes ceux qui auront le dernier mot sur l'origine des produits que nous achetons. 
Soutenu par de nombreux partenaires comme l'Agence française de développement, Efficycle, Les marchés citoyens, la région Ile-De-France ou encore RSE et PED, la campagne #ChezMax est l'occasion de renouveler ces habitudes et de penser un peu plus à notre terre de demain.




Quelques infos pratiques : 

Pop Up store du 9 au 25 mai 2015, 13 Rue JeanPoulmarch, 75010 Paris

( lundi au vendredi de 10h à 19h - Week-end et jours fériés de 11h à 19h)
Et pour plus d'informations, rendez-vous sur le site internet officiel de #ChezMax

A propos de Max Havelaar, composé, à parité égale, de représentants de producteurs du Sud et d’organisations de la société civile du Nord, c'est un mouvement qui garantit, à travers son label, des conditions commerciales plus justes aux producteurs d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie. Regroupés au sein de collectifs gérés démocratiquement, ils sont en capacité de combattre la pauvreté par eux-mêmes, d’être davantage en position de force et de prendre en main leur propre avenir.